21 septembre 2008

Ma femme a 40 ans!

Dans quelques jours Bulle va passer la barre fatidique, celle tant redoutée de la moitié théorique de la vie.
Ben moi j'vous l'dis, c'est pas une sinécure parce que la Bulle (vous la connaissez), elle y va pas avec le dos de la cuillère, elle y va plutôt direct avec son syndrôme d'angoisse généralisé... ce qui fait,  au final, un joli florilège d'inquiétudes, remords, angoisses, questionnements en tous genres!!! Ma femme, elle ne fait jamais les choses à moitié.
Si vous aussi, vous passez bientôt dans la 4ème dizaine, je ne vous conseille pas de lire ce qui suit, cela pourrait vous donner des idées, voire des cauchemars...

L'angoisse de la quarantaine, je ne sais pas trop car je n'y suis pas encore et je ne suis pas vraiment affectée par ce genre de préoccupation, ça doit commencer par un cri : "bordel, je vieillis, ça y est, j'ai passé la date de péremption". En tous cas les cris de Bulle le matin sont de plus en plus fréquents. Je me dois donc de répondre (sans hésiter surtout, c'est très important) aux questions du style : "tu trouves pas que j'ai une sale tête? J'ai grossi? je fais grosse dans ces fringues?". Surtout, lectrice, un bon conseil : lorsque ta femme te demande quelque chose le matin, tu réponds :"NON!" aussitôt et sans réfléchir, sur un ton très convaincu. Note bien qu'elle te demande mais se fiche complètement de la réponse puisqu'elle continue à croire qu'elle a une sale tête, que ses fringues ne lui vont pas (plutôt que son corps fait moche dedans), qu'elle a vraiment l'air d'une grosse vache... Elle te fait comprendre que ton jugement n'a aucune valeur, que tu n'y connais rien. Mais ne t'avises pas, surtout pas d'émettre la moindre petite nuance : "c'est vrai que tu n'as bonne mine aujourd'hui", "Si tu te sens mal, tu pourrais perdre un ou deux kilos" ou bien tu pourrais bien recevoir les foudres ou bien décupler la crise.

Ma femme elle pense qu'elle ne pourrait plus plaire à personne "je suis plus bonne à rien sur le marché de la gouine, je ne pourrais plus emballer personne" (oui elle parle comme ça). Remarque qu'elle n'est pas prête d'y revenir sur le marché de la gouine, parce que je compte bien la garder (et j'espère pas qu'elle va tenter l'expérience). Alors elle se jette comme le cocker sur la baballe au vol sur tout un tas de cosmétiques (crèmes anti-tout, maquillage, que sais-je encore? j'y connais rien, soyons claires). Elle fonce s'acheter des fringues ("tu comprends, j'ai perdu du poids, je vais pouvoir changer de style"). Note bien, lectrice, que la Bulle fait du shopping à la moindre contrariété (c'est-à-dire presque tous les jours), alors avec l'anniversaire qui approche... les occasions ne manquent pas contrairement aux euros sur le compte en banque.

Ma femme, elle a du lire que le sport et les légumes font vivre plus longtemps... je ne vois que ça. Parce qu'avant, tu pouvais toujours y aller avec la gentillesse, les supplications ou même le tracto-pelle, jamais tu n'aurais pu l'emmener faire le moindre exercice. Elle préférait digérer lentement son steak saignant dans son canapé (de préférence avec un plaid, un film et un petit dessert au chocolat voire une bière). Mais depuis quelque temps elle s'est inscrite dans un club de sport, certes, elle souffre (tu penses : aucun exercice depuis 20 ans, même pas pour aller chercher le pain!), mais elle se réconforte avec des fruits au fromage blanc 0%. La bière a disparu du frigo (mais pas le petit verre de vin parce que "faut pas déconner") et tous les jours c'est brocolis-carottes. Quelqu'un a changé ma femme et je reconnais plus mon frigo. C'est le chat qu'est pas à la fête : il peut plus voler dans la poële, faut dire que les pommes et les carottes le laissent de marbre.

Le deuxième effet kiss cool de la crise de la quarantaine c'est quand tu te dis que tu as certainement déjà passé la moitié, alors tu te mets à penser à ce que tu as fait, surtout pas fait, et ce que tu voudrais faire avant la fin.

Chez Bulle cela prend la forme suivante  :

1- "J'ai pas une famille normale, mes parents sont complètement flingués (voir le post qu'elle a écrit sur eux MDR), il faudrait les mettre sous tutelle pour qu'ils arrêtent de me faire chier" (là j'ai rien à dire, c'est vrai)

2- J'aime pas mon boulot. Je devrais passer un CAP photo ou faire fleuriste (là elle oublie juste un peu son train de vie, ça risque d'être un peu dur avec le smic)

3- Je voudrais vivre avec une meute de chiens (oui mai chérie, c'est vrai que ça ne ferait aucun dégât dans ta sublime maison-nikelle-briquée-chaque jour).

4- "Je veux voyager, faire le tour du monde, m'installer à l'étranger "(là elle oublie juste que ça risque d'être un peu dur avec une meute de chiens, surtout quand on pense que sa mère ne veut même plus nous garder le cocker pour un wk, elle oublie aussi que faire le tour du monde avec un smic du CAP photo ça risque faire un peu juste, elle oublie qu'on passe notre temps à voyager voir le post sur la typhoïde).

5- "JE veux vivre dans le sud, je vais pas finir ma vie ici, c'est juste pas possible, je vais mourir" (elle oublie qu'elle ne peut pas passer une journée sans sa mère et que j'ai grillé tous mes points de mutation pour faire juste 110 bornes et qu'il me faudra 10 ans pour les récupérer, sans compter la difficulté des mutations dans les universités, mais je suis bête, c'est vrai qu'elle sera fleuriste-photographe!).

6- Elle me sors, au milieu d'une soirée (parce que, je ne sais pas pourquoi, mais c'est au cours des soirées que tu apprends les pensées secrètes de Bulle, peut-être à cause de l'alcool : "je voudrais adopter un enfant!". Là, lectrice, tu devrais tomber de haut comme moi (mais tu ne la connais peut-être pas encore). Parce que Bulle, elle supporte pas les chiards : elle trouve que ça braille, que c'est encombrant, pénible... Elle prend toujours soin d'étendre sa serviette loin de tout moins de 18 ans sur une plage, limite si elle hésite pas quand on est invitées dans une soirée avec des mômes. Alors j'ai bien du mal à l'imaginer se lever la nuit, dire adieu à ses célèbres siestes(qui ont fait sa réputation), se trimballer avec tout l'attirail (plus le cocker voire la meute) chez les potes, gérer une crise d'adolescence rebelle, accepter sans sourciller que son môme aille coucher chez un copain, qu'il parte en vacances sans elle... Sans compter que tu peux difficilement emmener un braillard au pays de la typhoïde, et encore moins le confier à son père.

La crise de la quarantaine finalement c'est juste une deuxième crise d'adolescence : tu veux tout et son contraire, tu te cherches, faut juste attendre que ça passe. Ce qui rassure, c'est qu'elle ne doute jamais de sa sexualité ni de mon amour pour elle.

Moi j'ai juste envie de dire : "je t'aime ma chérie, comme tu es avec tes 40 ans splendides, tes siestes, nos siestes,  toutes tes angoisses aussi (oui, oui), on fera ce que tu voudras, je veux juste que tu sois heureuse!

Posté par katasandan à 13:14 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


Commentaires sur Ma femme a 40 ans!

    Belle déclaration d'amour..

    J'avoue qu'en lisant ton post on était morte de rire ma chérie et moi.... Ma chérie surtout parce qu'elle est loin de la quarantaine.. moi un peu moins car je vais bientôt frapper à sa porte.

    Mais en tout cas ce qu'on retiendra, c'est la jolie déclaration d'amour que tu fais à bulle.... et je terminerais en te souhaitant bon courage lol

    Posté par Pilou54, 21 septembre 2008 à 17:53 | | Répondre
  • J'ai peur

    Trés peur même car ma chérie approche à grands pas de la quarantaine(environ 1an).
    Heu je vais partir dans le sud avec les animaux sous le bras et je reviens quand la crise est passée.LOl

    Posté par indo76, 21 septembre 2008 à 17:56 | | Répondre
  • C'est beau l'amour........bon ben me reste une petite dizaine d'année avant de connaître ça, en même temps suis pas pressée, et puis vu que je n'ai pas fait de crise d'ado , je ne ferai peut-être pas non plus de crise de la 40 aine, qui sait?

    Posté par pucca, 21 septembre 2008 à 19:03 | | Répondre
  • Quelle jolie déclaration d'amour!

    Je pense que le fait d'être balance joue aussi sur l'effet "kiss cool"! On veut tout et son contraire! on hésite, on ne sait pas, oui, non, peut-être. C'est très difficile à vivre pour notre entourage! Oui, oui, je suis balance aussi! Je parle en connaissance de cause, mais je suis encore loin de la quatrième dizaine (je me rapproche doucement de la troisième) mais ma crise je l'ai faite déjà à 26 ans (le début de la fin pour moi!)

    Posté par boubou, 22 septembre 2008 à 00:47 | | Répondre
  • Très chou, ton post, Kat !

    Je crois que tout dépend de chacune ... c'est marrant parce que le fait d'être à deux ne semble pas l'apaiser (Bulle, imagine un peu celles qui sont seules hein et mange ta mousse choco) ...

    Quant à l'adoption, faut se dire que ce n'est pas un bébé que vous aurez mais un môme "presque fait" (sans les bibs toutes les 3 heures et les couches) ... et surtout, tous les mômes ne se ressemblent pas. Le mien par exemple est un amour (bien plus qu'un cocker).

    Posté par Leïla, 22 septembre 2008 à 18:24 | | Répondre
  • je comprends bulle, moi aussi ça me fait flipper, les crèmes anti-tout s'est déjà en cours et le sport ben faut vrt que je m y mette!
    belle déclaration en tous cas!!

    Posté par butchy fem, 25 septembre 2008 à 20:15 | | Répondre
  • du retard et autres bévues...

    bonjour,

    bon... alors oui, j'ai un train de retard (d'où mon commentaire sur ce post qui n'a mais alors rien, mais vraiment rien à voir avec son sujet... irgh... et en plus mon retard sera rendu public...!)... en même temps j'aime autant que mes insomnies restent rares... je me suis donc promenée... et attardée sur ton blog cette nuit et ai lu ton post du mois de mai (ou juin ???) concernant la littérature lesbienne. Voici donc quelques autres références dont je n'ai pas trouvé trace dans ce qui t'a été répondu (qui pour la plupart sont de bonnes voir très bonnes qualités... enfin... "c'est mon avis et je le partage" comme disait un de nos "grand" politique de gauche : je nomme Georges Marchais... parce que quand même, il faut rendre à César ce qui lui appartient !!)(oui, je sais... beaucoup trop de disgretions... je ne me referai plus je crois... en tout cas pas sur ce point !).
    Alors, il s'agit de :
    Correspondance entre Vita Sackville-West et Virginia Woolf (publié chez Stock... dans les années 80... 1985 il me semble... malheureusement introuvable en commerce mais qu'il est encore possible de trouver en bibliothèque) : vraiment splendide.
    dans le même ordre d'idée : Lettres à Vita de Violet Trefusis (amante de Vita) toujours édité chez Stock, mais "trouvable" celui-là !
    Après :
    les ouvrages de Violette Leduc (La bâtarde, Thérèse et Isabelle, etc...)
    ceux de Gertrude Steinn (Q.E.D. : les choses comme elles sont, Ida, Autobiographie d'Alice Toklas,etc...) sans oublier sa compagne : Alice Toklas qui a écrit "le livre de cuisine d'Alice Toklas" (les éditions de minuit), ne pas s'y tromper, ce n'est pas qu'un livre de cuisine)
    pour les anciens voir très anciens :
    Idylle Saphique de Liane de Pougy, Jeunes filles en uniforme de Christa Winsloë, Olivia par Olivia, Le bois de la nuit de Djuna Barnes
    en avancant dans le temps (mais pas de chronologie hein ?!) : les ouvrages de Jocelyne François (Espana, les Amantes, etc..), Aimée et Jaguar. Une histoire d'amour. Berlin 1943 d'Erica Fischer, le rempart des béguines de Françoise Mallet-Joris (si, si, la Mallet-Joris que l'on connaît !), la lettre aérienne de Nicole Brossard (4ème de couverture : "rassemble 12 textes, écrits depuis 1975, époque à laquelle son oeuvre a dérivé vers ce qu'elle appelle le "continent des femmes". On retrouvera dans la lettre aérienne l'essentiel de sa réflexion sur l'écriture, la modernité, l'émergence et la survie d'une identité lesbienne, d'une culture au féminin").
    Plus récemment : Attirances, lesbiennes fems/lesbiennes butchs, textes écrits sous la direction de Christine Lemoine ; Et le désert... d'Andrea H. Japp (oui, oui, l'auteure de polar, mais qui cette fois a dérogé à la règle... comme une autre !), les ouvrages de Dorothy Allison (Peau, etc...), la trilogie des polars d'Anne Rambach (fondatrice des éd. gaies et lesbiennes) : Tokyo chaos etc... euh... se lisent mais ne sont pas extraordinaires.
    hors roman : hystérique et... fières de l'être ! Paroles de lesbiennes par les "Marie Pas Claire" (à mourir de rire mais complètement politique, une vraie perle !) ; un mouvement à soi , 1970 - 2001 de Catherine Deudon : un recueil de photos (celui-là devrait particulièrement vous plaire à toi et ta "moitié d'orange", il s'agit d'images du mouvement des femmes), Les Garçonnes. Modes et fantasmes des Années folles de Christine Bard (de très belles photos aussi !... mais pas que !).
    Et enfin : l'amour presque parfait de Cathy Bernheim parce que quand même, elle fait partie des première à s'être mis en lutte en 1970 (et d'autres titres d'elle aussi, mais pas lus ceux-là !).
    Ah si, j'oubliais, un splendide recueil de chansons du MLF : Histoire subjective 1970-1980 (éd. Tierce)...
    euh... voili, voilou... bien sûr, cette liste n'est pas exhaustive... hum et pour mettre une petite touche de mixité : les auteurs gais comme Yves Navarre (le jardin d'acclimatation), Martin Sherman (Bent), Dominique Fernandez (l'étoile rose), Jean Louis Bory (ma moitié d'orange), et d'autres bien sûr...
    Un dernier tuyau :
    http://www.bouquinerie.net/index.asp
    le site internet de la bouquinerie bretonne (homo mais pas que) en ligne !! Son propriétaire est très sympa... enfin ça fait un moment que je n'ai plus rien acheté mais il l'était à l'époque !!
    ... bon... je me suis un peu laissé aller là... mais voilà aussi quoi ??!! quelle idée de me lancer sur la littérature lesbienne, féministe, gay, etc... ah bravo !!... est-ce que je peux avancer des circonstances atténuantes pour ma défense où je décline tout de go l'entière responsabilité au sujet de ton post ??!!
    bon, je m'arrête là... merci à toi (et à ta moitié aussi... merci de passer le message !) pour ces délicieuses lectures nocturnes... il est bon de savoir que quelques unes "veillent sur mes insomnies" !! (et non, je ne la ferai pas en musique celle-là !!).
    à bientôt de vous lire
    glass
    ps : pour les autres bévues : je suis à ce point décalquée de ma nuit que j'ai dans un premier temps envoyé mon commentaire sur un autre site... pour ma défense... en lien sur ton site... et au milieu de la nuit... enfin après une "non" nuit et quelques heures de travail, on/je ne fait/s pas bien la différence... no comment please...

    Posté par glass, 01 octobre 2008 à 17:36 | | Répondre
  • Joyeux Anniversaire !!

    Joyeux anniversaire à toutes les 2.

    Posté par Pilou, 09 octobre 2008 à 09:37 | | Répondre
  • Noyeux janiv

    Ma femme.... je te souhaite une belle journée mon amour. PS : peux tu vider la machine ? Meuh non, c'était une blague....

    Posté par katasandan, 09 octobre 2008 à 14:52 | | Répondre
  • Bon anniversaire!!!

    J'espère que vous avez passé une agréable journée et que vous passerez une agréable soirée!

    Profitez, c'est votre journée!

    Posté par boubou, 09 octobre 2008 à 21:14 | | Répondre
  • tout simplement juste...

    j'adooore.... je m'y retrouve bien chez "Bulle"... d'ailleurs même la femme de ma vie m'y retrouve...et doit s'y retrouver aussi d'ailleurs ... merci pour le lien ma Chérie !!! le message est passé...

    tellement juste les filles !!!

    vive l'amour de nos couples...

    Myriam

    Posté par myriam, 11 octobre 2008 à 12:42 | | Répondre
  • Courage ^^

    Miaou !

    le mot qui me viens tout de suite est "Courage" hihi

    suis encore une minette de 24 pige et loin des quarante (mais proche des carottes :p) mais ton tit post ma fait bien rire et en tout cas ça se sent que tu l'aime fort

    Courage et excellente continuation a vous deux ^^

    Prenez soin de vous et laissez jamais s'inteindre la flamme

    bisoux ^^

    Posté par Eleonore, 17 février 2009 à 00:22 | | Répondre
Nouveau commentaire